Mon avis sur le livre « Avant, j’étais accro au porno » par Florent Badou

 

Pour changer de contenu, et vous apporter toujours plus de clés pour lutter contre votre addiction au porno, j’ai choisi de vous présenter des livres références sur le sujet.

 

Aujourd’hui, on va s’intéresser au livre de Florent Badou, ex-addict  à la pornographie qui a désormais une sexualité épanouie. Je vous fait un petit retour d’expérience, après lecture de l’ouvrage…

 

Relever le challenge no-fap : https://www.stopfap.org/challenge/1

 

Préface du livre

 
Tout d’abord, ce que j’ai apprécié du livre de Florent Badou, c’est qu’il est préfacé par Marc Auria, Psychiatre spécialisé dans les addictions.
 
 
Si Florent rappelle à juste titre qu’il n’est pas nécéssaire d’être psychologue diplômé pour écrire un livre sur l’addiction au porno, le fait d’avoir quelques lignes rédigées par un spécialiste des addictions témoigne du sérieux de sa démarche.
 
 
Tout au long du livre, vous avez des exercices pratiques sous formes de questions à chaque chapitre.
 

Chapitre 1. La pornographie : l’île de la tentation

 
Le premier chapitre évoque le porno comme une île de la tentation. Celle de tous les plaisirs… Mais aussi de tous les dangers. Car, on le sait, regarder du porno amène à en vouloir toujours plus, à rechercher des vidéos toujours plus fortes émotionnellement.
 
 
Ce qui peut amener à une mise en danger de la personne addict : pédophilie, violences sexuelles… Florent le décrit parfaitement dans son livre.
 
 
Il fait également le point sur le terme d’addiction au porno. D’après lui, toute utilisation de supports divers pour se satisfaire devant des films x ou érotiques, rentre dans la catégorie « addict ».
 
 
Florent va même plus loin en élargissant le spectre du porno, et en incluant l’addiction au sens large. Ainsi, il inclut dans la même catégorie les addictions à l’alcool, le tabac, les jeux d’argent, etc.
 
 
J’apprécie son approche, et je partage son point de vue sur le fait que pour venir à bout du porno, il faut s’attaquer aux contours de votre vie. Et voir ce qui peut être résolu ou amélioré.
 
 
Il décrit ensuite un monde du porno gigantesque, et une industrie qui génère des millions de dollars par année.
 
 
 
Florent fait également une distinction entre fantasme et désir,  toujours selon ses propres termes. En soi, un fantasme relève surtout de l’interdit. C’est quelque chose que l’on n’assumerait pas auprès de ses proches ou de l’être aimé.
 
 
Ou un comportement qui pourrait nous mettre hors-la-loi.
 
 
Quant au désir, l’auteur du livre estime que c’est une envie réalisable dans la vie de tous les jours. Sans que cela ne vous porte préjudice ou gêne votre entourage. Sur ce point, je ne suis pas tout à fait en accord avec Florent.
 
 
A mon sens, le désir est quelque chose de bien éloigné des films pornos, et qui se retrouve plutôt dans une vie de couple épanouie. Je pense que les fantasmes peuvent être assumés avec son/ sa partenaire, et qu’ils ne réclament pas forcément l’approbation de son entourage.
 
 
En fin de chapitre, Florent décrit parfaitement les différentes pièces du « puzzle » porno. Il explique notamment que l’excitation mécanique est sans doute la principale caractéristique de cette addiction.

 

 

 

Sans doute le chapitre le plus intéressant, à mon humble avis.

 

 

Chapitre 2. De l’habitude à l’addiction

 
Dans ce second chapitre, Florent explique assez justement que le véritable secret pour se libérer de l’addiction au porno, c’est d’y accorder moins d’importance.
 
 
Sur ce point, je suis plutôt en accord avec lui, car compter ses jours d’abstinence ou se mettre en mode « non, je ne dois pas consulter tel site porno » amène inévitablement à replonger la tête la première dans son calebut.
 
 
La suite du chapitre nous décrit les profils types de personnes addicts au pornos : des individus solitaires, timides, qui manquent de confiance en eux. Qui s’ennuient, n’ont pas vraiment d’occupation.
 
 
Ce qui les amène à se réfugier dans le monde du porno. Florent décrit ensuite la mécanique de l’endorphine, hormone du plaisir, amenée par les neurotransmetteurs. Et qui agit comme un anti-stress.
 
 
La suite du chapitre met l’accent sur la distinction entre usage excessif, dépendance ou addiction. A mon sens, sans doute l’une des parties les moins intéressantes du livre. Je pense qu’un ex-addict au porno se fiche bien de savoir dans quelle catégorie il se trouve.
 
 
Son seul but étant de s’éloigner du porno. Le reste du chapitre est assez classique, mettant en avant les conséquences sur la vie sociale. On a ici des exemples concrets de personnes souffrant d’addiction sexuelle, parfois en couple.
 
 
Enfin, comme tous les chapitres, on a ici des exercices pratiques sous formes de questions, qui sont une vraie béquille pour se sortir de cette addiction.
 

Chapitre 3. Pourquoi on ne peut pas s’en sortir seul

 
Sans doute ici le plus gros point de désaccord que j’ai avec Florent. En tant qu’ancien addict au porno, il estime qu’il est impossible de s’en sortir seul. Que le couple, la famille, et les amis sont primordiaux pour se sortir de cette foutue addiction.
 
 
Et pourtant, on peut s’en sortir seul. J’en suis la preuve vivante. Je n’ai ni couple stable au moment où je rédige l’article. Je n’ai pas parlé à mes amis ou ma famille de mon addiction au porno. Et pourtant, j’ai réussi à m’en dépêtrer. Et pourtant, je n’ai aucun pouvoir magique.
 
 
Alors, certes, ma vie ne s’est pas transformée en un champ de roses, mais j’ai pu m’éloigner des contenus pornos en effectuant un travail sur moi. Je considère d’ailleurs que ce n’est pas fini.
 
 
Pour en revenir au livre, la suite du chapitre met en avant diverses solutions pour s’en sortir : amis, couple, psychologue, centres d’addictologie, DASA ( Dépendants Affectifs et Sexuels Anonymes).
 
 
La guérison par la verbalisation. Ce que je préconise dans mes formations et accompagnements.

 

 

Pour me contacter et bénéficier d’un appel gratuit : ericmarstonbusiness@outlook.com

 

Chapitre 4. Poser des barrières anti-zombie

 
Je passerais rapidement sur ce chapitre, car j’estime que les solutions proposées par Florent sont connues de tous les addicts au pornos. On peut citer notamment les bloqueurs de pornos, qui restent évidemment une solution viable.
 
 
Toutefois, je considère encore une fois qu’il n’y a pas de solutions miracle, et que l’auteur du livre met en avant des explications justes en termes de changement d’environnement.
 
 
Une chose que vous pouvez retenir, c’est de remplacer les temps de masturbation devant porno, plutôt que de les transformer en privation. Je suis ok avec Florent là-dessus.
 

Chapitre 5. Hygiène de vie

 
 
Le dernier chapitre fait le point sur l’hygiène de vie à adopter pour lutter contre l’addiction au porno, mais pas seulement. Cela s’inscrit au sens plus large des addictions et mauvaises habitudes de vie.
 
 
On retrouve des clés intéressantes, bien que très larges. Mais Florent ne peut, en un seul livre, faire le travail ciblé d’un thérapeute :
 
 
-Faire du sport
-Diminuer voir stopper la masturbation
-Changer son rapport aux autres
-Manger mieux
-Lutter contre les addictions parallèles
-Reprendre confiance en soi
 
Et enfin, Florent préconise pour arrêter le porno de ne pas se fixer d’objectifs trop haut. Il rappelle très justement que votre vie ne va pas se transformer par magie, du jour au lendemain.
 
 
 
Vous devez vraiment remplaçer le porno par autre chose, plutôt que lutter contre. En ce sens, ne verrouillez pas non plus tous vos désirs. Pour faire une métaphore, il faut mieux apprivoiser un animal sauvage que vouloir le combattre à mains nues.
 

En résumé

 
Le livre de Florent Badou, ex-addict au porno, se révèle dans l’ensemble vraiment intéressant. Je le dis en toute franchise, sans aucun partenariat commercial.
 
 
D’après moi, il résume parfaitement les mécanismes d’addiction au porno, et même de l’addiction tout court en général. Pour le reste, cet ouvrage ne réinvente pas la roue, mais a le mérite de se présenter comme un véritable étendard dans la lutte contre l’addiction au porno.
 
 
Ma note : 9/10
 
 
Merci d’avoir lu cet article. N’hésitez pas à commenter ci-dessous !
 
Ps : oui, il s’agit bien d’un lien affilié ci-dessous 😉
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *