Les 7 différences entre la masturbation avec porno et la masturbation sans porno

Aujourd’hui, dans cet article, nous allons nous intéresser aux principales différences entre la masturbation avec porno, et la branlette sans porno. Pour ce texte, je m’appuie sur mon expérience d’ancien addict au porno, ainsi que mes recherches sur le web.

 

Et vous allez constater qu’il y a un gouffre énorme, que dis-je, un océan bleu, entre ces deux pratiques masturbatoires.

 

Et pour que vous puissiez nager dans des eaux turquoises et translucides, en gagnant le combat contre votre addiction au porno, il est important de bien distinguer ces deux mondes. Mon vécu d’ex-addict va vous aider. Je passe actuellement par cette seconde phase.

 

Vous pouvez par ailleurs appliquer chacun de ces 7 points qui concernent la masturbation sans porno.

Les séances de masturbation diminueront au fil du temps. Pour cela, vous pouvez compter sur le site : https://www.stopfap.org/challenge/1.

 

1) Faire travailler votre imagination

 
Le fait de quitter le monde du porno froid, fantasmatique, parfois hardcore ou sm, vous permet de faire travailler votre imagination. C’est une véritable reconnexion à vos désirs.
 
 
 
Se masturber sans porno est difficile au début, mais cela va vous obliger à aller chercher d’autres stimulis. Ils peuvent être d’ordre divers : fille/homme rencontrée sur une appli, copine/copain de lycée, images pornos qui vous restent encore en tête.
 
 
 
 
A ce stade, vous n’êtes pas tout à fait débarrassé de votre addiction. Mais vous avez fait une bonne partie du chemin. Le but n’est pas que vos désirs sexuels et fantasmes disparaîssent totalement, mais que vous appreniez à vivre avec en les mettant à bonne distance.
 
 
 
 
Evidemment, si vous avez la chance d’avoir une copine, ou d’en (re) trouver une, cela va grandement vous aider à passer outre votre masturbation devant porno. Vous allez pouvoir pimenter de jeux érotiques votre nouvelle vie à deux.
 
 
 
Cela fonctionne aussi si vous êtes en couple et consultez du porno en solo. Il va falloir prendre la situation sous un nouvel angle. Voir votre partenaire sous un jour nouveau. Et si toutefois, le désir ne revient pas, alors vous savez ce qu’il vous reste à faire…

 

2) Reprendre le contrôle sur vos fantasmes

 
Aaaaah, les fantasmes. Purs et innocents, violents, hardcore, bdsm, fétichistes… Les hommes comme les femmes ont tous en tête des scénarios rêvés sur le plan sexuel.
 
 
Le problème, c’est que le porno et ses images mentales vous incite à penser comme lui. Vous êtes happé par son univers, au point de mettre en péril votre vie affective.
 
 
 
Avec des actrices de cul golées comme des sirènes, des scènes toujours plus hards, des fétiches omniprésents, la réalité vous paraît bien fade. Au point de vous couper d’une sexualité vraie et épanouie.
 
 
 
Arrêter de se masturber devant du porno, et dégager tout appareil numérique vous intimant de replonger dans les profondeurs de cette addiction, vous permet de vous reconnecter au monde réel.
 
 
 
Alors, oui, je vous l’accorde, vous n’êtes pas obligé de bander sur la grosse Bertha que vous croisez tous les matins à la boulangerie. Mais vous pouvez déja reprendre le contrôle de votre main droite en choisissant des menus plus digestes. Et surtout authentiques.
 
 

3) Prendre confiance en vous

 
Arrêter de regarder du porno en vous masturbant va vous apporter une plus grande confiance en vous. Vous allez être libéré petit à petit des sentiments de honte, de culpabilité, de tristesse.
 
 
Faire du sport, tester de nouvelles expériences de vie, avoir un métier qui vous plaît sont autant de clés qui vous permettront de réduire l’impact du porno dans votre vie.
 
 
 
J’ajoute également le fait de rencontrer de nouvelles personnes. Internet peut vraiment vous aider pour cela. Tandis que chez vous, la masturbation n’est plus diabolisée, mais deviens plus saine : il s’agit de se faire plaisir de temps à autre.
 
 
 
En évoquant brièvement le no-fap, je dirais que la démarche reste évidemment intéressante pour stopper le porno, mais qu’il faut s’en détacher pour mieux résister à vos pulsions. Ne consultez pas votre nombre de jours d’abstinence tous les jours, par exemple.
 
 
 
Pour prendre un exemple, le porno, c’est comme si vous travailliez en permanence dans une pâtisserie. Voir des gâteaux en vitrine toute la journée vous donnerait sans doute faim  au début.
 
 
 
Forcément, tout est là, sous la main. Prêt-à-l’emploi pour croquer dedans. Puis, au fil des jours, un simple millefeuille ne vous fait plus aucun effet. Il vous faut un gâteau plus gros pour aiguiser votre appétit. Une pièce montée de mariage, disons.
 
 
 
C’est exactement la même chose quand vous vous masturbez devant du porno. Il vous faut sans cesse des vidéos de plus en plus fortes sexuellement, pour vous stimuler. Vous ne pouvez plus vous en passer, et pire, le fossé avec la réalité continue de se creuser, inexorablement.
 
 
 
 

4)Stimuler vos désirs sexuels de façon authentique

 
 

Dans la même veine que précédemment, stimuler votre cerveau sans porno, va vous permettre de vous recalibrer en termes de désirs sexuels. L’objectif à moyen/long terme, est de revenir à une sexualité plus vraie et plus aboutie.

 

C’est un processus par lequel je passe encore actuellement. Quand vous vous masturbez, tentez dans la mesure du possible de sentir le corps d’une partenaire contre vous. Je sais, c’est plus facile à dire qu’à faire, mais ça vaut la peine d’essayer.

 

Au début, vous allez sans doute garder en mémoire les images de x, et les utiliser pour assouvir vos pulsions sans porno. Puis, au fil du temps, vous allez prendre de la distance avec ces images biaisées.

 

5) Mieux connaître votre corps et vous aimer

 
 
Sur un plan plus « pratique » disons, vous pouvez davantage contrôler votre masturbation, en stimulant plus lentement votre verge. En faisant ça par plaisir, et non plus de façon mécanique, si c’était votre cas.
 
 
L’objectif, ce n’est plus de considérer la masturbation comme une façon de combler un manque, mais bel et bien de le considérer comme un acte agréable et gratifiant.
 
 
D’après certains thérapeutes, les personnes qui sont sexuellement épanouis se
masturbent.
 
En fait, vous ne vous masturbez pas parce que vous
n’avez personne avec qui vous amuser ou que vous cherchez à combler un manque.
 
 
Vous vous faites l’amour parce que vous prenez du plaisir et que cela vous fait du bien.
 
Pour en savoir plus à propos des différentes techniques de masturbation : https://www.huffingtonpost.fr/entry/masturbation-techniques-temps_fr_5f3135c1c5b6b9cff7f480b0.
 
 

6)Une érection mieux contrôlée

 
Si vous étiez sujet à une éjaculation précoce, le fait de prendre vos distances avec le porno va vous permettre de mieux contrôler votre érection. Non seulement, vous allez prendre plus de plaisir  avec une vraie partenaire, mais vous allez aussi apprendre à canaliser votre énergie.
 
 

Si vous étiez célibataire depuis plusieurs années, que votre seul point de repère était la masturbation devant porno, alors passer à une vraie partenaire risque de vous déboussoler. Et c’est tout à fait normal.

 
 
Par la suite, il vous faudra du temps pour passer de l’acte masturbatoire à la pénétration. Vous pouvez demander à votre copine de reprendre certaines positions que vous aviez lors de la masturbation.
 
Assis ou sur le dos notamment. Cela vous aidera à obtenir une meilleure érection en étant plus excité.
 

7) Une ouverture à la sexualité « vraie »

Nous arrivons à la septième différence entre la masturbation avec porno, et la masturbation sans porno. Elle rejoint le point précédent, avec une ouverture à la sexualité, mais pas seulement dans l’acte.
 
 
En travaillant sur votre addiction, vous allez vous ouvrir à la sexualité « vraie ». Et je ne parle pas seulement de l’acte sexuel en lui-même. Je parle également de tout l’univers qu’il y a autour.
 
 
Les techniques de séduction, de drague. Les astuces sexuelles et érotiques pour faire plaisir à sa copine. Evidemment, tout cela prend du temps, et vous êtes pressé de devenir une meilleure version de vous-même pas vrai ? 😉
 
 
Même si vous en êtes encore à l’étape de vous libérer de la pornographie, je vous invite à aller voir, par curiosité, les chaînes/blog de lovecoach. Personnellement, je ne me prive pas d’aller voir certaines de leurs vidéos de temps à autre, et cela fait du bien.
 
 
En procédant ainsi, vous stimulez vos désirs, et vous vous ouvrez aux femmes. Aux vraies, qui ont parfois des kg en trop, des caractères de cochonnes, mais qui vous feront du bien au lit !
 
Merci d’avoir lu cet article. N’hésitez pas à commenter ci-dessous.
 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *